initiales-5.png

De Nantes à Amiens, en passant par Paris et Le Crotoy dans la merveilleuse baie de Somme, il existe bien sûr plusieurs maisons où Jules Verne a grandi puis a rédigé son œuvre, mais une seule a officialisé ce nom pour devenir la maison symbolique de pierre qui rend hommage à la maison de papier que sont les Voyages Extraordinaires.

L'histoire de la création de la Maison de Jules Verne est absolument liée à celle du Centre international Jules Verne depuis sa création :

Dès 1971, l'idée de sauvegarder ce patrimoine, situé au numéro 2 de la rue Charles Dubois à Amiens, s'est imposée sous l'impulsion de la famille Compère. Le 2 avril 1980, la Municipalité d’Amiens fait l'acquisition de la maison en la sauvant de la ruine prévisible. Dès 1981, elle fait ravaler l'édifice et permet au Centre d'y prendre place en 1982. 

En 1990, la Ville fait réaliser des travaux au rez-de-chaussée pour tenter de restituer le salon de musique et la salle à manger de l’écrivain qui sont dès lors ouverts au public. Neuf années passent et la Ville signe avec le Centre une convention lui confiant la gestion de la Maison de Jules Verne pour cinq années renouvelables. Notre association inscrit La Maison de Jules Verne  comme projet de Maison d’Écrivain  au sein de la Fédération des Maisons d’Écrivain et des Patrimoines Littéraires

En  2003, le CIJV supervise les commémorations du Centenaire de la mort de Jules Verne qui se dérouleront jusqu'en 2005. Le 24 mars 2006, pour clôturer la commémoration, la Maison de Jules Verne, rénovée par le Centre, ouvre ses portes. De 2007 à la fin 2010, la Ville d’Amiens confie naturellement la gestion de l'installation restituée au CIJV, par voie d’une Délégation de Service Public. La Maison devient alors un lieu prestigieux et très animé du tourisme littéraire. 

En décembre 2010, Amiens Métropole récupère la Maison Jules Verne, en pleine réussite, sous la forme d’une régie municipale confiée à ses bibliothèques. 

L'Histoire commune et fusionnelle se prolonge : le Centre laisse en dépôt à la Maison de Jules Verne ses objets patrimoniaux dont le fameux masque mortuaire de Jules Verne. Mais l'histoire se brise lorsque le soutien d'Amiens Métropole au Centre est interrompu en 2015 malgré un projet pensé de manière complémentaire aux activités de la Maison de Jules Verne. Face aux difficultés financières que le Centre rencontre aussitôt, les objets patrimoniaux sont cédés à la Maison de Jules Verne comme un symbole d'un lieu que le Centre n'a jamais cessé d'enrichir.  Durant cette période déchirante, il a été dit  que le CIJV n'avait pas le monopole de Jules Verne. Certes ! mais à bien regarder l'histoire,  il semble l'héritage et le parallélisme de ses 40 années soit plutôt attrayant.   

10 ans après sa restitution, la muséographie littéraire développée par le CIJV, sous la direction de Jean-Paul Dekiss et de Piero Gondolo della Riva, n'a guère changé et c'est une fierté pour ses membres que d'imaginer le plaisir des visiteurs sur les pas d'un auteur, un peu plus intime.  

0
0
0
s2smodern