initiales.png

Une Ville idéale est un discours prononcé par Jules Verne à l’Académie des sciences, belles-lettres et arts d’Amiens le 12 décembre 1875. En 1999, à la veille du si symbolique an 2000, le Centre (qui se nomme encore Centre de documentation Jules Verne) publie ce discours en l’illustrant par le travail de jeunes graphistes issus de l’ESAD d’Amiens pour en souligner le caractère onirique et étrange.  

Daniel Compère, fondateur du Centre, ajoute dans sa post face :

" Cette « ville idéale » est donc le songe d'un citoyen d'adoption qui aime Amiens et qui en rêve les diverses améliorations possibles. Certaines de ces modifications étaient prévues en I875 : Jules Verne a supposé qu'elles étaient réalisées. Il contribua même à la réalisation d'autres embellissements de la ville lorsqu'il fut conseiller municipal de I888 à l904. Ce texte n'est pas de la science-fiction, ni une anticipation, ni même une véritable utopie. Bien plus qu'une vision de l'avenir, c'est une critique de la ville telle qu'elle existe en I875. Tout l'art de Jules Verne est d'évoquer la cité comme à l'aide du négatif d'une photographie; toutes les valeurs sont inversées. Du point de vue vernien, ce texte peut être replacé dons l'ensemble de l'œuvre de Jules Verne.

L’auteur envisagea en mors 1877 d'inclure cette nouvelle dans sa série des Voyages Extraordinaires. On y retrouve quelques constantes de cette œuvre: la musique, la médecine, l'électricité, le mariage, l'urbanisme. Mais surtout il importe de souligner qu'Une ville idéale fut écrit parallèlement à L'lle mystérieuse, dont l'action se déroule dans une île idéale.

La comparaison des deux textes montre où va la préférence de Jules Verne: l'île, lieu clos à caractère originel, est adoptée aux dépens de la ville, fût-elle idéale."

[ Cliquez sur l'image ci-dessous pour consulter l'ouvrage ] 

0
0
0
s2smodern